Your browser does not support JavaScript!

[ login ]
   
background image background image background image
fulls

Géographie et Géomorphologie

La situation géomorphologique de l’Égée est le résultat de trois paramètres principaux, le tectonisme, l’activité volcanique ainsi que l’eustatisme (en d’autres termes la monté et la descente du niveau de la mer). L’histoire de l’Égée commence il y a environ 35 millions d’années lorsque, durant l’époque oligocène, un continent surgit de la mer pour la première fois. Cette orogénèse, qui fait partie de l’orogénèse alpine dans le sud de l’Europe, s’est achevée vers la fin de l’Oligocène (il y a environ 25 millions d’années) et son résultat fut la création d’une vaste zone montagneuse recouvrant tout le sud de la mer Égée et unissant l’actuel Péloponnèse et de partie inférieure de la Grèce continentale avec la Crète et l’Asie Mineure. Cette terre commune recouvrant l’Égée pendant cette période fut appelée Égéide. 

D’un point de vue morphologique, l’Égée constitue une mer assez basse vu qu’elle a été constituée par la rupture de la terre. Mais ses fonds marins sont sillonnés d’un assez grand nombre de fossés, parfois très profonds à certains endroits et cet intense démembrement marin a entraîné la création d’innombrables baies, de petites ou grandes dimensions, de caps et de ports naturels. L’Égée du sud est subdivisée en plus petites mers dont la mer de Myrto à l’ouest, la mer de Crète au sud, la mer d’Icare et de Karpathos à l’est. Chacune de ces mers présente souvent des conditions météo particulières, ce qui revêt une importance capitale pour la navigation maritime.

 

Les Cyclades

L’archipel des îles des Cyclades s’étend de la Grèce continentale vers le S-E de l’Égée; en fait ces îles ne sont que les sommets de montagnes submergées. La surface totale du Nôme des Cyclades est de 2572 km2 selon le recensement de 2001, avec une population de 111.181 habitants (la densité est de 43,22 habitants/ km2) qui occupent 25 des 34 îles de cet archipel. Les îles des Cyclades sont principalement montagneuses et semi-montagneuses, avec un très faible pourcentage de plaines. Leur superficie varie fortement, avec pour Délos (une des plus petites îles des Cyclades) une superficie de 3,6km2 contre 430 km2 pour Naxos. Le sommet le plus élevé se trouve à Naxos: il s’agit du Zas avec 1004 m. Les autres sommets importants sont dans l’ordre: Pétalo à Andros avec 994 m, Krikélos à Amorgos avec 821 m, Profitis Ilias à Milos avec 751 m, et Tsiknias à Tinos avec 730 m.

 

Le Dodécanèse

Le Nôme du Dodécanèse est composé de l’archipel du S-E de l’Égée. Il se compose de 18 grandes îles, d’un grand nombre de plus petites îles et d’une kyrielle d’îlots rocheux. Parmi les plus grandes îles du Dodécanèse il y a: Rhodes, Kos, Karpathos, Kalymnos, Astypalaia, Kassos, Tilos, Symi, Léros, Nissyros, Patmos, Kastélorizo, Chalki, Lipsi, Agathonisi et Arki. La Nôme du Dodécanèse a une superficie de 2.705 km2 et une population de 187.564 habitants selon les données du recensement de 2001. Le chef-lieu de ce Nôme est Rhodes.

Il n’y a pas de fleuves dans le Dodécanèse même si torrents et rivières ont de l’eau en abondance. Nombreuses sont les îles du Dodécanèse d’origine volcanique; elles sont par conséquent riches en métaux. À Rhodes, il y a du plâtre, du chromite et du lignite, à Kos du cuivre, du fer, du plomb et du lignite, à Nissyros du soufre et à Karpathos comme à Kassos du plâtre.

Quant à la géologie de plusieurs îles du Dodécanèse, nous savons que Kalymnos est principalement couverte de roches carbonées et c’est la raison pour laquelle l’île présente un aussi grand nombre de grottes. À Kos on rencontre surtout des pierres calcaires schisteuses noires entourées de schistes argileux et de grès avec une pléthore de fossiles. Beaucoup d’îles du nord du Dodécanèse ont connu une intense activité volcanique à l’ère des grands bouleversements géologiques. Le cratère au sommet de Nissyros et le complexe de pierres volcaniques formé de lave et matériel volcanique est là pour nous le rappeler. À Rhodes, on rencontre surtout des pierres calcaires.

 

Sources:

http://www.greekvoyager.com/pagesgr/hellas_aegeansea.html

http://www2.egeonet.gr/AIGAIO/forms/fLemmaBodyExtended.aspx?lemmaID=6942 

http://www2.egeonet.gr/Forms/fLemmaBody.aspx?lemmaid=6947#chapter_4

http://www2.egeonet.gr/forms/fLemmaBodyExtended.aspx?lemmaid=6943&boithimata_State=true&kefalaia_State=true#chapter_6

EU
Co-financed by Greece and the European Union - European Regional Development Fund
ESPA